ACDE | Combattre l’homophobie ambiante dans les écoles, les sports et la société
16831
post-template-default,single,single-post,postid-16831,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Combattre l’homophobie ambiante dans les écoles, les sports et la société

En mai 2014, l’ACDE a accueilli Kristopher Well, Ph. D., de l’Institute for Sexual Minority Studies and Services de l’University of Alberta, et Wade Davis, Ph. D., du projet You Can Play à une séance, qui a bénéficié d’une subvention du Congrès des sciences humaines.

Des expressions comme « fif », « tapette », « moumoune » et « pédé » sont devenues omniprésentes dans les écoles et les milieux sportifs. Si de nombreuses personnes estiment que ce sont là les propos méprisants les plus couramment entendus, ils sont pourtant rarement réprouvés par les enseignants, les entraîneurs et les parents. D’autres assimilent ces propos homophobes lancés à la légère à une sorte de micro-agression provoquant isolement constant, harcèlement et problèmes de santé mentale chez les élèves et les athlètes LGBTQ.

Au cours de la dernière année, des initiatives comme NoHomophobes.com ont porté l’attention du monde entier sur l’utilisation choquante de propos homophobes lancés à la légère dans les médias sociaux. Le projet You Can Play, , lui, a révolutionné le monde du sport professionnel en mettant au grand jour la nature toxique des propos homophobes lancés à la légère sur les terrains de sport et dans les vestiaires. Le projet You Can Play a formé de nouveaux partenariats courageux avec l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey, la National Football League et des douzaines d’organisations de sport professionnel et amateur afin de prendre position d’une seule voix contre l’homophobie et la transphobie.

Cette présentation a porté sur deux projets novateurs, audacieux et primés qui soulignent l’urgence d’éduquer le public au sujet de la prévalence choquante et de l’effet nocif des propos homophobes lancés à la légère dans les écoles, les milieux sportifs et la société en général.